L’ours et l’homme

66_Ours_88D5203_cleaned

 

 

La terre est l’oreille de l’ours

et la peur le précède

 

L’homme marche sur le pas de l’animal

 

Du plus sombre des cavernes

où ils hibernent deux souffles

confondent la pureté de l’aube.

 

Puissent-ils dans cet em-

-pire matérialiste se lier

comme deux entités âme-

– mies___se laissant glisser

vers les chemins d’Ô

par la loutre espiègle

 

Une voie buissonnière

où se cueillent les signes

d’un pouvoir temporel

partagé existe

 

Par cœur le monde

 

Erin

18 réflexions sur « L’ours et l’homme »

  1. C’est un très beau poème merci
    Bonne journée ensoleillée, car la beauté n’est pas que dans les musées, dans la montagne aussi du côté des animaux sauvages et …ailleurs…

  2. Tu connais le lac d’O ici dans les Pyrénées ? c’est un joli petit lac de montagne et pas trop dur à faire en rando. Et on peut éventuellement y trouver l’ours. Donc, tu m’as entraînée dans ce monde magique que j’aime.
    Bon après-midi et amicalement.

  3. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…Les ours ont été réintroduits dans les Pyrénées…là où je demeure. A chaque fois que nous allons à Andorre, j’espère en croise mais à chaque fois, je suis déçue. Peut-être que la prochaine fois je serai exaucée..mais pas de trop près quand même hein ?
    Les hommes ne s’entendent qu’avec les animaux qu’ils ont réussi à dominer..c’est fou ça non ? Les ours ne font pas l’unanimité par chez moi, comme les loups d’ailleurs. Folie de l’homme qui veut toujours avoir la main mise sur tout.
    je te souhaite une très très bonne journée et non, c’est sur, les taupes n’auront pas de lunettes…elles sont tellement plus habituées à être sans..puis je pense que le fait de leur mettre des lunettes progressives pourraient les handicaper non ? hi hi hi, je rigole toute seule. A très bientôt et passe une excellente journée

    • J’aime la nature et les animaux, mais j’avoue que je ne suis pas assez courageuse pour faire face à un sanglier ou un ours, sans paniquer. J’aimerais bien les observer dans leur cadre naturel, sans qu’ils me remarquent. Comme ce que je pourrais écrire serait fort… je dois me contenter, à défaut de connaissance directe, d’effleurer le sujet.
      Merci de me rassurer au sujet de la taupe. Elle a inspiré de nombreuses histoires jeunesse et elle m’est sympathique.
      Bon week-end florence.

    • La disparition de certaines espèces est toujours le fait de l’homme et pourtant l’homme craint l’animal, il alimente toutes les psychoses. Contradictions humaines !

  4. Très beau poème, reflétant la force et la fragilité de cet animal un jour traqué l’autre jour protégé!!!
    Merci pour ce partage.
    Bises
    Domi.

  5. Bonjour
    Je découvre ton blog via un poète nommé Didier et je peux dire que c’est un enchantement de te lire. Au fil des pages, on ne se lasse pas de lire et de relire certains poèmes comme celui écrit plus haut. Magnifique. J’adore car pour moi la Nature , et tout ce qui touche la Terre est sacrée, parole de fée.
    Amitiés

    • Tu passes quand tu veux, Celiandra et je viendrai te lire.
      L’écriture me prend beaucoup de temps, alors je suis heureuse quand les mots poursuivent agréablement leur chemin chez autrui.
      À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *