Une lettre

.
Quel mot d’amour
vas-tu glisser dans l’enveloppe
du jour ?

Un poème serait bienvenu
mais ne risque -t-il pas
en magnifiant la douleur
de te duper toi-même ?

En vérité, l’amour se délivre
jusque dans l’abondance
du plus parfait
dénuement

Écris l’ordre du pauvre
le peu se partage
divinement

.
Carmen P.

4 réflexions au sujet de « Une lettre »

  1. Bonjour Carmen,

    J’ai particulièrement apprécié ce poème réflectif, notamment dans le fait que les deux quatrains font état d’une pensée inhérente qui est à la fois directe mais contraire. Le jeu est subtile car il provoque la méditation.

    Et puis, pour les deux triolets, la chute répond « divinement bien » à l’intro

    … Que du bonheur.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *