Installation éphémère

imm009_27--3-.jpg

 

 

 

Installation éphémère

 

 

 

Ils avaient construit un bateau de sable…

 

 

Ils avaient essayé d’occuper le temps en attendant la marée. La mer n’allait pas tarder à envahir leur plage et quand les flots
arriveraient ils n’auraient pas les pieds dans l’eau, ils ne seraient pas obligés de nager…ils rameraient…à deux, ce serait facile.

 

 

Les vagues ils les attendaient avec impatience, de sable ferme, bien tassé autour d’eux ; ils étaient prêts.

 

 

Au loin la mer semblait plus impétueuse que jamais, la nécessité de voguer plus impérieuse aussi… Les deux navigateurs s’emparèrent
alors de leur bateau ; ils partirent à l’assaut de l’océan.

 

 

Deux baigneurs dans une même bouée !

 

 

C’est alors que la construction leur glissa des mains ; une multitude de grains en un lent écoulement le long de leurs doigts
resserrés rejoignit l’étendue sablonneuse…inexorablement.

 

 

Voilà les marins debout, consternés au milieu d’un tas de sable, regardant à leurs pieds leur rêve anéanti qu’ils n’osaient
piétiner.

 

 

Ils tournèrent le dos à la mer et vers la terre et ses gratte-ciels emportèrent leurs illusions ; à deux ça pourrait être facile
!

 

5 réflexions sur « Installation éphémère »

  1. Bonjour Carmen
    Merveilleux voyage dans l’illusion qui tourne à l’éphémère.
    Le retour n’en n’est que plus triste et heureusement qu’ils sont deux.

    Merci au nom de la communauté qui est bien calme en ce temps de vacances.

    J’en profite pour mettre pas mal de choses au point sur mon blog et je ne vais pas tarder à éditer quelques articles plus élaborés.

    Pour les droits d’auteurs, tu es protégée?

    Au quel cas peux-tu me renseigner.

    Je t’embrasse
    Le Notamplume
    (PS) Il y a un article spécial sur mon blog au sujet d’un des poètes de la communauté et tu peux t’y rendre si tu veux.

  2. Comme le chante si bien Isabelle Aubret :
    “La mer sans arrêt roulait ses galets,
    Les cheveux défaits, ils se regardaient”…
    Ici, ce sont deux marins …mais leur amour pour la mer est le même.
    (J’aime beaucoup les textes qui on rapport à la mer, aux marins, aux amoureux de la Grande Bleue…)
    Tu écris joliment, Carmen.
    Bonne fin de journée.
    Justine

Répondre à justine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *