Extérieur nuit et larme de lumière

11.jpg

 

 

Extérieur nuit et larme de lumière

 

 

je laisse la tristesse envahir

l’espace — un viol de sérénité

 

tout ce qui blesse pour d’obscures raisons

glisse sur la peau d’une passion insoumise

dans l’intime d’un cœur patinéou patient

 

la surface du lac intérieur reflète encore

la lumière de l’autre………rive juvénile 

— une  réfraction —

.……s’est brisé le  spleen

 

à la pierre nue d’un mouvement de sable

au bord d’un trouble que je partage

jusqu’à l’effervescence d’une vague

de salsa venue ensemencer le silence

l’abandon…….épris d’une traînée de poudre

s’étire ….. vers l’instant
lumière

— tout schuss ! —

 

l’aube en bulles

repousse le tintamarre  qui  se cogne

aux tympans……..les sens donnent

vie aux sonorités…….tout s’éclaire

de nuances et sépales sont les nuits

au calice des univers…….singuliers

 

 

Carmen
Pennarun

7 réflexions au sujet de « Extérieur nuit et larme de lumière »

  1. Bonjour chère Carmen
    Je faisais une remarque tout à l’heure, à ma réponse à l’un de tes commentaires, sur le voyage cosmique, mais dans cette matière, on peut dire que tu voyages allègrement et à la lecture de tes
    mots, il nous faut bien saisir les nuances de toutes tes destinations, tellement elles ont à la fois éthérées, mais aussi d’une profondeur, à l’écho de tes ressentis sur la vie, l’intime de ta vie
    et sur les réactions effervescentes de la nature.
    Je te souhaite un bon dimanche et te renouvelle toute mon amitié
    Bisous
    Le Noctamplume

  2. J’ai lu, ressenti, hier, aujourd’hui, plusieurs fois et les mots me guident de la tristesse à la vie, aux mouvements, aux flux, à une complémentarité des émotions polarisées . De la tristesse dans
    une larme de joie.
    Douce nuit Carmen.

  3. Bonjour Carmen

    Non! J’ai beau le relire, sous une teinte de tristesse, je vois énormément de lueurs d’espoir et de joie entre les lignes.
    Bisous et bonne journée

    Le Noctamplume

    Je commence à prendre mes marques chez Eklablog, mais ce n’est pas sans aléas, alors j’essaie de suivre tant bien que mal avec tous ces nouveaux paramètres.

  4. Bonjour Carmen,

    En partant de mots forts comme viol ou spleen petit à petit ton texte monte vers la lumière et je vois que tout au cours de tes écrits tu montes en puissance.

    Ne pas rester dans le noir, le sombre le triste ..Pour moi c’est une évidence j’ai besoin de couleurs vives , et surtout le rire est mon let motive.

    Bisous d’EvaJoe et belle journée

  5. Carmen,

    Quand tu as des flash pour écrire une chanson qui te ressemble pas, crois moi si tu le peux écris la..Un jour tôt ou tard tu auras peut être envie de nous la partager.

    Et puis moi aussi quand je vois le monde, les gens que je côtoie tel qu’ils sont j’aurais envie de ne pas écrire du gai, mais cela est propre à chacun on ne peut se refaire, j’ai envie de donner de
    la joie, du rire, de la mélancolie et j’évite d’écrire la tristesse.

    Bon je ne suis pas une donneuse de leçons où de je ne sais quoi, c’est juste que parfois il faut pas se cantonner à un style d’écriture et se donner la liberté d’écrire autres choses.

    Bisous je reviendrais j’aime te lire car cela me permet de me poser les bonnes questions, sourire!!

    EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *