Lever de poème

 

ed_Bedroom

 

Lever de poème

 

Les pensées- herbes godent

les griffes des saisons

les déplissent comme illusions

 

C’est une âme qui s’étire

se découvre un peu plus

à chaque poème — rompue

 

La nature s’émerveille

se contemple elle-même 

 

une fleur s’épanouit –

un papillon déploie ses ailes –

l’oiseau sort de son nid –

l’enfant pousse son premier cri

et l’oublie

 

Au pas des jours

l’aube fête ses naissances

repousse la souffrance

que la nuit accueille

dan l’amplitude d’un soupir

jusqu’à la fermeture

suprême

 

En nous brillent des terres

aux boréales splendeurs

vers elles s’incline

la solitude

 

Carmen P.

26 réflexions sur « Lever de poème »

  1. Bonjour carmen!!!
    Heureuse de te retrouver avec tes jolies proses!!!
    Aussi je viens répondre à ton commentaire concernant les communautés que nous avons réussi à créer sur l’APLN.
    Alors non je ne suis pas l’auteure de la communauté des Croqueurs de Mots, j’y ai juste participé comme beaucoup d’autres!!! Par contre lorsque j’étais sur Overblog j’avais une communauté de poésie mais j’ai abandonné lâchement les membres lorsque je suis venue sur APLN . Maintenant que j’y suis bien installée, j’ai repris ma communauté de poésie et toi qui aime tant la poésie je voudrais t’y inviter. Pour se faire tu dois dans un premier temps me dire si tu as envie de t’inscrire, tu devras juste me donner en privé l’adresse mail avec laquelle tu t’es inscrite sur l’APLN . De mon côté je t’inscrirai et puis je t’expliquerai comment publier via la communauté. Tu verras ce n’est pas très compliqué ça ressemble assez bien à Overblog anciennement. Voilà dans l’attente de ta réponse je te souhaite un doux week-end!!! Pour ma part je suis un peu souffrante aujourd’hui.
    Bisous
    Domi.

  2. Tes mots papillons me font dériver vers une quiétude où je me plonge en entier.

    Toujours empreint de douceur tes mots, j’adore.

    Tu pourras vérifier si je suis bien inscrite à ta newsletters (je l’ai fait) mais je ne reçois pas de mails)

    Bien amicalement

    EvaJoe

  3. La douce poésie de Carmen nous entraîne telle une volée de papillon, on y butine ses mots et ses maux se mêlant d’élans de vie aux souffrances des solitudes, au dessein des métamorphoses métaphoriques, à l’éphémère de nos passages dans le temps à l’immensité de l’intemporel.
    J’espère que tu vas bien chère Carmen
    Je te souhaite un bon dimanche
    Douce nuit
    Bisous
    Le Noctamplume

    • J’espère ne pas te décevoir, ami Noctamplume, le jour où mes mots perdront leur douceur !
      Je te souhaite une bonne semaine. Je vais venir lire ce que ton inspiration t’a dicté durant mon absence.
      À bientôt.
      Erin

    • Je pense que tel est le pouvoir de la poésie. Elle relie celui qui note ses impressions poétiques et celui qui les lit. Une relation vivante !

  4. Voici qu’en plus du plaisir de ta lecture je grappille ici un nouveau mot  » goder  » , un petit trésor que je glisse dans ma tirelire. Merci Carmen et bonsoir.

    • J’aime bien parfois glisser un mot peu utilisé (quand il colle bien avec la tonalité du texte, bien sûr). Les boites à mots sont toujours utiles.
      Merci d’être venu ici, Nath.

  5. Tes mots sont si merveilleux que je n’ai pu m’empêcher en ce matin d’écrire dessus en reprenant ton titre !!!
    bisous ma douce amie

    Lever De Poème.

    Un lever de poème
    Comme un lever du jour
    Pour dire la splendeur des mots
    Pour annoncer la couleur du beau.

    Un lever de poème
    Comme on lève haut un verre
    Pour saluer la grandeur des lettres
    Pour fêter la merveilleuse
    Danse inspirante.

    Un lever de poème
    Comme des accords en « je t’aime »
    De dire au monde notre bel amour
    De montrer notre plaisir en communion.

    Un lever de poème
    Comme une vie qui commence
    Comme un coucher de soleil
    Pour que la poésie puisse
    vibrer par ses vers.

    Paul Andrews
    Écrit le 01/10/2013.
    (D’après un titre de poème d’Erin.)

  6. Bonsoir Carmen,

    Il y a des mots qui ont pour qualité d’être beaux dans lesquels je viens de voir une âme s’étirer. Lorsqu’ils sont bien employés et compris ils ne peuvent qu’être savourés. La nature chante la naissance

    • Mes mots sont un peu paresseux en ce moment… ce n’est que provisoire. Je compte bien envoyer quelques paillettes si elles rendent la vie plus belle !
      Merci d’être venue me lire, Corinne.
      Amitiés. Erin

  7. Re Carmen,
    Je continue mon commentaire après ce beug informatique. La nature chante la naissance, son bonheur à la fleur qui s’épanouit, au papillon qui déploie ses ailes. Tes mots sont des diamants dans cette solitude sans fin. Je t’embrasse bien amicalement. Douce soirée. Corinne.

  8. Ping : Lever De Poème. | G@ël LOAËC-P@ul Andrews (Blog 3)

    • Merci myoso68. Je publie peu en ce moment (trop d’activités) mais dès que les choses se calmeront je serai plus présente. Une belle région l’Alsace !

Répondre à Gaël LOAËC/Paul ANDREWS (Blog 3) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *