Peu importe !

 

Peu importe l’abondante

toison de la végétation

ne me demande surtout pas

de la rendre disciplinée

 

Peu importe cette forêt

vierge de mes pensées

ne me demande surtout pas

d’en retirer l’ivraie !

 

Peu importe si les rideaux

ouvrent sur le désordre

intérieur ou extérieur

seule compte la sérénité

 

Elle se coule ici ou là

quand le regard convive plonge

sans quête, sans devoir faire,

pas plus pour soi que pour un prince

 

Oh, pèlerin sur son propre territoire

 

Carmen P.

(C’est un texte de chanson, dès que possible je vous mets le lien direct, pour l’instant elle peut être entendue, ici : http://www.le-crayon-du-parolier.com/t11902-peu-importe#83289 )

2 réflexions au sujet de « Peu importe ! »

  1. Arriver à la sérénité … oui mais pas assez longtemps ! Donc, vite, je fais !
    Je n’arrivais pas à ouvrir ton blog, ni d’une manière ni de l’autre.
    Bisous et bonne journée. Le vent s’est calmé, faire le tour, et réparer autant que possible. Pas grave, il y a certainement bien pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *