ce qu’il reste de neige…

« Tempête de Neige » exposé en 1842 de J.W. Turner
Snow Storm – Steam-Boat off a Harbour’s Mouth making Signals in Shallow Water, and going by the Lead

Dans la nuit, les grèves falunes
me soufflent des mots
épanouis au large
avec la brume
pour égérie
– des fleurs
– d’écume
qu’un rai de lune
accueille en rêve
avant que ne meure
le poème soumis aux heurts
des flots que les récifs des jours
amènent

.
Carmen P.

4 réflexions au sujet de « ce qu’il reste de neige… »

    • J’ai cherché une illustration après avoir écrit le poème et ce tableau est venu comme une évidence – des couleurs encore plus puissantes que mes mots !

    • Un écho, en effet. Votre inspiration et la mienne se rejoignant sur deux oeuvres de Turner, l’une tout feu, l’autre émergeant de la nuit.
      Je reviendrai sur votre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *