Le psylle

450px-Charmeur_de_serpents_a_Jaipur_-2-.JPG

 

Le psylle

 

les paroles ont perdu musique

et les pas se suivent sans rythme

tout se disloque

dans un monde oublieux des cadences

 

les rendez-vous filent en lièvre

rien n’est en phase

chaque jour laisse échapper

un peu plus d’harmonie

 

dès le matin on s’active

« Vite, j’ai pris du retard ! »

on se coule mal dans sa propre vie

plus mal que dans la foule à  New-York

qui nous porte

 

Stop !

 

l’homme aux arrêts

devient roc…..autour de lui

le monde poursuit sa folle

course et lui…..laisse courir

tout à l’écoute d’un repli  intime

qui faiblement se détortille

 

c’est un cobra….il attendait

le réveil du charmeur

 

 

5 réflexions sur « Le psylle »

  1. Bonsoir chère Carmen

    Je passe prendre un peu de sérénité en te lisant et je repart quelque peu apaisé.

    Merci au nom de la communauté

    Bisous et douce nuit

    Le Noctamplume

    PS: j’ai mon nouveau PC, mais j’ai beaucoup de problèmes avec et c’est pourquoi j’ai du retard dans tout. Je serais encore “distant” durant toute une semaine

  2. un poème d’une grande sagacité, tout va plus vite et portant dans certains endroits !…

    c’est bizarre ce que tu dis sur le musique, mon texte d’aujourd’hui devrai te plaire

    bisous et bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *