Une mère, un ange

croquis de  Vicente Romero Redondo

croquis de
Vicente Romero Redondo

 

Si mère

deux ailes

et un ange

 

Oh   nid du cœur

tu m’aimes

et m’étreins

Je tangue

sur le verso

silence — cieux

dans la fusion

d’un cordon

intemporel

 

Mon ultime chemise

est tissée de poèmes

que ta main appuyée

signe d’une plume

d’ange

 

Erin (Carmen P.)

14 réflexions sur « Une mère, un ange »

    • L’amour maternel mérite nos mots mais c’est une chose tellement « naturelle » qu’ils peuvent facilement devenir « plats ». J’ai essayé ! Merci de m’avoir lue. Erin

  1. Florence – Testé pour vous et Histoires de Crise
    Bonjour…Superbe dessin, j’adore, il est vraiment magnifique. tu as su y mettre les mots qu’il fallait…ni trop, ni trop peu…bravo
    A très bientôt j’espère

  2. Re Carmen,

    Il y a tellement de force dans cette relation et ces ondes interactives nous permettent de comprendre ces échanges puissants lorsque l’enfant est blotti contre sa maman. Tes mots qui m’inondent d’émotion ont su exprimer cette douceur. Douce journée Carmen. Gros bisous. Je suis contrainte d’écrire mon commentaire en deux étapes. Ah l’informatique !

    • Une mère ne peut que se reconnaître dans cette tendre relation. Puissent toutes les mères pouvoir serrer ainsi leur enfant dans leurs bras…

  3. Bonsoir Carmen

    L’instinct maternel relié au cordon de l’intemporel, puis se fait l’union temporel où se mélange l’instinct et l’amour « palpa visuel »
    Un mélange merveilleux où le trait de crayon appui la plume
    J’espère que tu vas bien
    Je t’embrasse et te souhaite une bonne nuit
    Le Noctamplume

Répondre à corinne561 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.