15 août

 

15 août

 

à Paimpont

 

 

dans le ciel azuré

la ligne fuselée de l’amour

transperce le blanc flotté

des nuages

les courbes et les droites

s’interpellent

le vide se comble

du lait d’abondance

seul l’homme tire au cordeau

les limites

 

 

j’aime tes yeux non bleus

dans lesquels je sombre

tu es ma folie Éole

et je m’attache hyène

pas un soupir ne vent

se terre / que je m’abstienne

 

 

la bénédiction des enfants

au pardon de Marie

Allez en Paix !

 

.

11 réflexions sur « 15 août »

  1. voilà où mène la route de l’été
    dans des débords éclatés
    pour que le ciel de lait
    sur le cœur étalé
    vibre la voie lacté
    bonne journée
    bisesss
    claude

    • Je me demandais comment ce poème pourrait être perçu. Impressions, sensations, intériorisation en harmonie avec le jour et un peu de fantaisie…
      Bonne journée à toi aussi, Claude.
      Erin

    • Bonjour cacao,
      Je pense bien qu’il est difficile à commenter… s’il peut toucher – même si on ne comprend pas toutes les impressions contenues – c’est déjà beaucoup !

      Bon week-end à toi !

  2. Bonsoir Carmen

    Je m’évade en partant de ces lignes fuselées d’une superbe créature ailée qui aidée d’Éole, va prendre son envol au travers de droites que seul l’humain peut créer, puis rejoindre l’atmosphère doucereux des nuages, devenir un Ange de la nativité.

    Bisous, en espérant que tu as passé un bon 15 Août
    Douce nuit
    Le Noctamplume

    • Bonjour Alain,
      J’aime regarder le ciel… il est le miroir idéal pour « lancer » l’inspiration et provoquer l’écriture. Je trouve cette sculpture magnifique, j’ai signalé au sculpteur que j’ai « emprunté » cette image pour illustrer mon poème.
      Que ton week-end soit agréable.
      Amitiés. Erin

  3. Une image forte, des lignes des traits , au travers de tes mots se dessinent autres choses différents et pourtant semblable.

    Le jour t’as sûrement autant inspiré que la sculpture.

    Bien amicalement

    EvaJoe

    Ps: mon texte n’ a pas été retenu par le comité de lecture, de plus il est sur le site mais tout comme le tien il n’a plus l’air de ce qu’il était, pffff
    Je ne recommencerais plus , je chercherais d’autres sites différents, je veux voir si mes textes plaisent, je ne vais pas rester sur un échec. D’autres les aimeront…

    Voici le lien

    http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-peintre-et-son-modele

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *