Des larmes sous les paupières baisées

DSC03163.JPG 

 

 

Des larmes sous les paupières baisées

 

l’écrin de l’amour

est fracturé

les oiseaux d’acier

déchirent l’espace

d’Est en Ouest

écartèlent la chair

de l’âme Reste

l’horizon de silex

et la tendresse

se désagrège

l’oiseau du cœur

ne décolle

l’air de rien

seul le chat

dans les bras

et les paupières

sans ciel fermées

au goût de la vie

quelle vague

rendra joyeux

le roulement des galets

reflets de mots

mirages de couleurs

futiles

ranger crayons

écraser pastels

plier papier

en oiseau

en bateau

froisser

le tout

 

L’arche se vide et la colombe ne sait pourquoi cueillir un rameau

7 réflexions sur « Des larmes sous les paupières baisées »

  1. Bonjour Carmen

    Merci d’être passée pour Alexandra et comme tu le dis, la dureté de la vie fait partie d’une philosophie et quand elle est voulue, c’est une toute autre approche des soucis du quotidien.

    La communauté la bille ou l’Encrier devait disparaître, c’était une question de jour puisque OB sur sa nouvelle plateforme ne reprend pas cette formule, mais il me semble qu’en ayant supprimé mon
    blog, elle soit partit plus vite que prévue?

    Je te fais un autre commentaire pour ton texte

    Bisous

    Le Noctamplume

  2. Bonjour Carmen

    Un poème extrêmement triste si je ne m’abuse, entre un manque de partage de sentiment et une désillusion de non reconnaissance si on se permet de lire entre les lignes d’une personne qui navigue
    qui marche qui vole en espace inconnu de beaucoup de ses semblables et qui par dépit redonne son tablier, remballe ses outils et en vient à se poser des questions existentielles.

    Bon, c’est le printemps, on va essayer d’y voir du positif dans tout ça et on va se dire, pause avant renouveau.

    Bisous et toute mon amitié
    Le Noctamplume

  3. Oui, c’est quand ça vient sans préméditation que c’est en général le mieux…Après on architecture, on lisse..Ah pardon, comme tu m’avais parlé de plusieurs prénoms, j’ai cru en Rose.. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *