Deux mots

Prenons deux mots, « croisée » et « fleurs ». Ces deux mots, pris isolément, ne sont pas beaux. Ils peuvent cependant le devenir, du fait de leur association. Allant par deux, .Ils se dynamisent l’un l’autre en créant des images sur l’écran de notre mental quand la sensibilité l’éclaire ou lorsqu’ un artiste, un poète, ou une main innocente, les installe, nous invitant à les considérer sous l’angle original de son propre regard. (Ô combien je préfère la main innocente !).
Le mot « croisée », seul, tombe dans la conscience comme le ferait une bille de plomb dans l’océan, il sombre et se perd, mais si le mot « fleurs » – et ces fleurs peuvent être fanées, cela n’a aucune importance – vole à son secours, tous deux restent en surface et surnagent, ils gagnent en légèreté et commencent à voguer dans un monde de visions intimes. Ils rejoignent en quelque sorte notre source où se rassemble tout ce qui nous construit dans le patient épuisement de tous les instants. L’image belle qu’on souhaite conserver devient comme une goutte de rosée dans le silence, et même si celui-ci l’absorbe, elle demeure ce « rien » qui le remplit de saveur.

.
Carmen P.

6 réflexions au sujet de « Deux mots »

    • Une idée de nuit qui s’est obstinée jusqu’au matin, jusqu’à ce que je la jette sur le papier pour ne pas l’oublier et la reprendre, en poésie.
      Les deux mots n’étaient pas donnés et dans mon rêve j’essayais en vain de les trouver…
      Je suis heureuse si cela a un sens !

  1. Comme ces deux mots qui au départ semblent bien loin l’un de l’autre prennent sous ta plume tout leur sens.
    J’aime cette croisée qui tombe car cela te permet de nous exprimer d’autres rêves où ta plume t’emporte.. C’est incroyable ce que parfois on écrit donne un sens à d’autres choses que l’on vit..
    Cet après-midi je me suis laissée emporter…

    Belle fin de ce merveilleux après midi passé avec tes mots.

    Bisous d’EvaJoe

    • Les mots sont là pour nous aider à nous trouver. Chargés de poésie, leur sens nous permet d’atteindre d’autres niveaux de conscience.

      Je suis partie de deux mots, mais chacun peut combiner deux autres mots qui lui parlent et voyager de façon toute personnelle. Merci d’avoir joué le jeu, Eva ! 🙂

      Bonne semaine à toi !

    • Merci d’être venu me lire, alezandro. J’ai si souvent entendu dire que les mots trahissent. On m’a si souvent posé la question : « Mais pourquoi écris-tu ? » (sous-entendu puisque tu ne seras jamais un auteur reconnu) alors que depuis l’enfance je m’émerveille face aux mots (et chez moi ce souvenir précède la parole qui fut précoce)…. que parmi tous les hasards ou associations possibles, ceux des mots me paraissent naturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *