J’ai dans mon coeur…

 

…des crop circles

 

je demande plus que la vie

une attention de tous les instants

je conjure raison (je la plie au creux d’un rêve)

en amont de ce rêve se trouve ma raison d’être

car je ne suis pas encore…

j’ai dans mon cœur des crop circles

pas de mystère en âme conquise

– juste des segments d’art intime –

une performance crée dans le  silence

une matière qui n’est que poussière

une semence plus fine que grain fin

elle monte comme un chant – un appel

parle-moi

trouve-moi

touche-moi

je n’ignore pas l’ancrage

malgré la dérive du monde

je perdrai peut-être les mots

mais je n’oublierai pas le chant

 

Suis-je celle qui ne paraît pas être ?

 

à la place exacte où nous nous situons 

se dessine la forme d’un nuage

nous empruntons des chemins de brume

comme tremplins vers la lumière

 

et nous sautons à  pieds joints dedans

 

……………………………………………………pour nous trouver

 

 

Carmen P. le 22 août 2013 -copyright- 

9 réflexions sur « J’ai dans mon coeur… »

  1. Bonjour,

    Un texte sur l’existence de chacun et chacune, un texte a lire et à réfléchir mais tellement empreint de poésie que je reste rêveuse en le lisant.

    Es-tu reconnue comme poétesses je me le demande et ai des doutes. Et pourtant tu fais partis de ces femmes qui écrivent dans l’ombre…Pourtant…

    Belle journée et bisous

    Eva

    • Un poème qui a pris le temps d’être oublié, puis de mûrir…
      Non, je ne suis pas connue, Evajoe. Il est fort possible que l’ombre me soit nécessaire pour garder la joie d’écrire en toute liberté. Ce que je souhaiterais : que mes histoires jeunesse trouvent facilement des éditeurs… mais comme ce n’est pas facile, je ne cherche plus. Peut-être qu’un jour un éditeur viendra vers moi, ce serait le monde à l’envers et je crois bien que je peux attendre ce jour toute ma vie. 🙂
      Contente si ce poème t’a plu !
      Bon week-end, Eva !
      J’ai laissé un com pour ton poème publié sur short éditions.
      Carmen

  2. Bonsoir Carmen
    Un ne pas être encore qui se conjugue avec la mouvance perpétuelle de l’intemporel faisant onduler le rêve vers une réalité de l’abstrait ensemençant ses figures par des sceaux d’amalgame, frappés aux quatre coins du cœur, donnant le La d’un rythme de musique accompagnant, guidant, l’humain jusque ver s la lumière.
    Merci d’être passé, ton commentaire m’a fait énormément plaisir et contribué à me remonter le moral, ça va mieux, mais je souffre encore et notamment quand je me mets au clavier pour faire des commentaires, j’écris d’un doigt et à cause de mon harnachement, j’ai une position très inconfortable.
    Toute ma reconnaissance
    Je t’embrasse
    Le Noctamplume

    • J’espère que tu vas mieux maintenant, Alain.

      Les messages que nous délivre le coeur, dans l’intime des pensées sont précieux… parvenir à les atteindre puis les entendre demande un entraînement quotidien. C’est du sport en quelque sorte… un filet parfois serait souhaitable 🙂 !

      Ne te fatique pas à répondre aux commentaires. Tu seras toujours le bienvenu quand tu nous reviendras et nous nous réjouirons de ta forme revenue !

      Je t’embrasse.

      Erin

  3. Partir sur un chemin de brume sans savoir où il nous mène sinon vers la félicité de l’amitié chère Carmen.
    Ne me réponds sur ton blog mais sur le mien merci d’avance
    gros bisous

  4. Bonjour Carmen, et merci de ton passage dans ma caverne…
    Me voilà de retour chez moi et de nouveau un peu disponible pour lire et écrire un peu.
    Après un essai sur la plateforme apln, encouragée par notre cher Noctamplume, je ne m’habitue pas. Alors je reste sur overblog. J’ai toujours mon site principal sur l’ancienne formule et je gère d’autres blogs sur la nouvelle formule et je m’en accommode.
    Je n’oublie personne, seulement quelques événements familiaux et les congés, (bref, la vie) m’ont un peu éloignée de la blogosphère. J’y reviens doucement en traitant les quelques 600 messages de ma boites !
    Alors à bientôt gentille Carmen; continue tes pages d’écriture et ta poésie originale et prends bien soin de toi.
    Bises.

    • Reviens à ton rythme Joëlle, mais reviens sûrement si l’écriture te fait du bien !
      Quels sont tes autres blogs ? Je crois bien que j’aurais du mal à en gérer plusieurs.
      Mon blog, Facebook, quelques posts sur des forums me font parfois passer plus de temps que je ne voudrais devant l’écran.
      À bientôt, Joëlle.

  5. Et bien chère Carmen, c’est à pieds joints que je saute dans ta poésie 😉
    De bien jolis partages à travers ton blog c’est un plaisir pour moi et pour toute la joyeuse compagnie de l’annuaire d’avoir croisé ton chemin.
    Je te souhaite un doux week-end!!!
    Bisous
    Domi.

    • Merci dimdamdom. La poésie imprime de drôles de circuits dans mon mental, je les décode, je les envoie… s’ils peuvent plaire j’en suis heureuse.
      Je devrais consacrer mon temps à finaliser mon recueil de nouvelles, mais la poésie parvient à se frayer un chemin et elle me distrait fort. Quand les images et les mots sont là je ne peux leur résister… et ma relecture de nouvelles n’avance pas.
      J’espère que ton week-end aura été agréable aussi. Carmen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *