L’enfant silence

Cette enfant silencieuse éveillera peut-être plus d’intérêt que la chanson précédemment partagée.

enfant et poule

elle est toujours aussi silencieuse
mais sa présence demeure grâce – aux cieux
elle témoigne d’un mouvement perpétuel
que l’amour sans cesse renoue d’elle
cette enfant qui nous veille portant un regard
de rêve comme doublure sur notre réel

elle est la vie à laquelle l’imaginaire
maternel refuse d’accorder son oubli

elle est le pardon qui se tend confiant
depuis l’outre-monde et enfante
nos évolutions familiales

.

Carmen P.

6 réflexions sur « L’enfant silence »

  1. L’amour indéfectible pour nos enfants, même et surtout pour ceux partis « dans les cieux » qui sans cesse se mirent dans le miroir de nos cœurs, confiants et éternels… inondant dans le va et vient de leurs pensées filiales l’Amour dont leurs familles ont tant besoin….et les façonnant à leur insu de leur connaissance toute neuve de la Vie de Grâce dont ils bénéficient…
    C’est vraiment très très beau

    Merci de tout cœur et bonne continuation ainsi, chère Carmen

    • Merci luciole 83 pour ta lecture de ce texte qui essaie de traduire les impressions d’un rêve, car en état de veille elles ne me seraient jamais parvenues.
      Je prête ma plume, à la poésie, aux rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *