Mon chapeau

renemagrittelhommeauchapeaumelon.jpg

L’homme au chapeau melon 

René Magritte 

 

 

Mon chapeau

 

a quatre bosses

 

quatre bosses

.

à mon chapeau

 

Cela ne se voit pas, mais moi je sais que mon chapeau a quatre bosses.

La première date de quand j’étais bébé ; un bébé intrépide qui a marché très tôt d’après ce que disent mes parents.

D’ailleurs, je ne marchais pas, je courais !

Hop, Hop, Hop !

Trois petits pas accélérés par-dessus mes voitures en circulation sur le tapis, et…

Pan !

Je me suis cogné dans l’angle de mon coffre à jouets et mon chapeau a atterri sur le nez de mon éléphant bleu. Quand du bout de sa
trompe mon ami m’a remis mon chapeau sur la tête, il a barri très fort, peut-être riait –il, en voyant que mon chapeau avait une bosse.

Mais chut…seul mon éléphant et moi savons que cette bosse existe !

La deuxième bosse ; mon chapeau l’a attrapée dans une descente, une descente de toboggan, ratée.

J’étais parvenu à grimper tout en haut du plus grand toboggan du parc.

« Accroche-toi bien, mon chéri ! » me disait maman que je voyais toute petite en bas du toboggan.

Je me suis accroché, plus d’un côté que de l’autre, et j’ai basculé…

J’avais une si grosse bosse que maman me l’a aussitôt cachée sous le chapeau.

Il faisait soleil ce jour là, et moi je pleurais parce que le soleil me chauffait la bosse.

La bosse sur ma tête est partie, mais celle sur mon chapeau est restée.

La troisième bosse mon chapeau l’a attrapée quand j’ai commencé à vouloir calculer.

Lors de mes promenades dans le parc, je ramassais des petits morceaux de bois que je mettais dans mon chapeau. Au retour j’en faisais
des petits tas de 10 que je comptais avec papa.

Un jour j’avais trouvé tant de brindilles, plus que mon chapeau pouvait en contenir, alors je les ai tassées si fort que mon chapeau
s’est déformé. C’est depuis ce jour que mon chapeau a une troisième bosse et que tout le monde dans la famille dit que j’ai la bosse des maths.

La quatrième bosse est un nid qui s’est installé à la va-vite au bord de mon chapeau. Je n’ai pas réussi à le cacher, il est doux et
agréable ce creux où je mets tous mes rêves qui suivent légers la vive linotte dès qu’elle part en voyage hors de son nid.

 

 

……………………..mon chapeau a quatre bosses

 

………..mais s’il n’avait pas

 

quatre
bosses

 

ce ne serait pas

 

mon
chapeau.

 

Tous les chapeaux ont une histoire. Je vous ai raconté celle de mon chapeau, mais le vôtre a lui- aussi  bien des secrets à dévoiler. Pour lire ses aventures il suffit de le poser sur sa tête.

Tu me prêtes ton chapeau, que je puisse te lire son histoire ?

Fin

 

(texte imaginé à partir d’une comptine mimée que je chantais à mes élèves)

12 réflexions sur « Mon chapeau »

  1. Bonjour Carmen,

    Je repars avec le sourire après avoir t’avoir lu. Les chapeaux ont du vécu et des secrets aussi. J’ai aimé cette lecture qui nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Tu as un beau sens de
    l’humour Carmen et une merveilleuse façon de raconter. Bisous et douce journée. Coirnne.

  2. Bonjour Carmen
    Belle petite histoire que tu nous fais partager

    Les miens de chapeaux, ont tous des histoires diverses à raconter, mais comme souvent les coups ont été si durs, je ne m’en rappelle pas bien…..

    Bisous et bonne journée

    Le Noctamplume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *