Vieille colère et tournesol

 

Vieille colère et tournesol

 

Un cœur agile crée toute chose

en son argile se modèle la vie

autour d’une colonne l’étau

se resserre

dans les thorax aux barreaux soudés

se disloque la vie

le monde intérieur bande son arc

ses flèches transpercent les chairs

élancent la douleur

– les  colosses voisins s’effondrent –

dans un silence-camomille

la tristesse se réveille

joyeuse

 

et la rage déserte. Personne

ne la rattrapera. Aube légère.

 

 

*

 

 

12 réflexions au sujet de « Vieille colère et tournesol »

    • Bonjour Hélène. Merci d’être venue déposer quelques mots sur ce poème. Je vais aller faire provision d’images et j’espère qu’au retour de mes vacances l’inspiration sera là pour traduire les impressions emmagasinées en nouveaux poèmes.

  1. Bonjour Carmen,

    Ravie de découvrir ton nouvel univers poétique. j’admire la beauté de ce tournesol et les mots qui coulent sur le papier entre joie et douleur. Gros bisous. Bon week-end. Corinne.

  2. Bonjour Carmen,

    Ravie de découvrir ton univers poétique aussi ensoleillé que ce superbe tournesol. Difficile de déposer un commentaire sur ta page. Je ne peux le faire que si je mets l’adresse de mon ancien blog OB. Je suis dépassée par le monde informatique. Je t’embrasse bien amicalement et te souhaite une agréable week-end. Corinne.

    • Oui, il y a des problèmes parfois. Quand j’envoie des commentaires, mon pseudo n’est pas accepté, il faut que je rajoute Carmen et là, ça passe.
      Je vais essayer de venir sur ta page avant de partir en vacances… les journées sont courtes quand on a beaucoup choses à organiser avant le départ (parents, enfants)
      Bon week-end à toi aussi. Carmen

    • Merci Gibee.
      J’ai écrit un autre poème il y a quelques jours, mais pas le temps de l’envoyer sur mon blog avant de partir (et surtout de répondre aux commentaires)
      Le soleil je vais aller le chercher là où en général je trouve un bel été indien. J’espère revenir avec une inspiration redynamisée !
      À bientôt. Carmen

  3. Bonsoir Carmen
    A la différence que le tournesol soleil, s’il fait sortir sa rage c’est dans une flamboyante irisation au jaune dominant, alors que l’ire est représentée dans son expulsion par un rouge violet dominant, mais c’est bien connu, l’interprétation des poètes se différencie, dans l’éternel inconnu de la réincarnation
    Bisous et douce nuit
    Le Noctamplume

  4. Juste un petit bisou de passage en espérant que tu passes de bonnes vacances. Hum elles me parraissent bien longues mais tu aurais tort de ne pas en profiter!!!
    Où que tu sois, je te souhaite un doux week-end!!!
    Bisous
    Domi.

    • Je suis rentrée hier, dimdamdom… il m’a fallu une journée pour retrouver le chemin de mon blog :), décalage horaire oblige !
      Les vacances ne sont jamais trop longues, sauf pour ceux qui nous attendent.
      Un grand bonjour, donc !
      Erin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *