Why, et puis…

 

 

Un peu de couleurs pour aujourd’hui.

Je vais commencer par Emily Dickinson, à qui je dédie ce poème que je vois rouge.

Le dessin est de mon fils Killian.

 

 

 

 

002

 

 

 

 

Emily, as-tu su à la fin du temps

quand tu as cessé de demander pourquoi 

Dieu a-t-il éclairé chacune de tes angoisses

dans la belle école du ciel ? 

 

Confondue pas sa souffrance

en as-tu muselé ta goutte d’angoisse

Qui pourtant te brûlait

Qui pourtant te brûlait

 

Cette douleur ne s’est-elle pas fondue dans l’amour

et apaisée retombe en larmes sur terre

irriguant la glaise de ceux qui survivent

les mains sur leurs peines et l’âme en veilleuse 

 

 

 

*

 

 

 

La terre n’est-elle pas bleue comme une orange ?

 

Je vous fais un dessin.

 

 

 

IMG_0003--2-.jpg

 

Ecorce et puits

 

 

Sous la finesse de la peau

qui enchâsse les rêves

une chair parfumée et juteuse

gorgée de toutes nos aspirations

lavée de toutes nos craintes

attend la percée d’une fêlure

pour féconder nos rivages

 

Carmen P.

 

 

*

 

 

 

  

 

 

 

4 réflexions sur « Why, et puis… »

  1. grace à toi, j’ai découvert Emily Dickinson que je ne connaissais pas,je suis allée voir le résumé de sa vie. merci!
    très joli dessin, ton fils est doué !
    bises et bonne soirée

  2. Je ne pense pas que le poète ait à se préoccuper de son « sort »
    Et qu’il se fasse connaître ou pas, il est sur terre avec un devoir précis à accomplir.
    Les inspirations qui lui sont donnés de par les forces « cosmiques », même si elles peuvent lui faire peur ou le mettre dans le doute, se doivent d’être transmises par tous moyens en ses
    connaissances à ses semblables, sans qu’il soit à se poser la question de l’appréciation de ses lecteurs ou admirateurs.
    Les bons poètes sont souvent en avance sur leur temps et de même les peintres.
    Ils finissent toujours par être compris et reconnus et c’est eux qui détiennent la clé de la tournure du monde dans sa continuité au concept de l’éternel recommencement.
    Merci au nom de la communauté.
    Bravo pour ton fils
    Bisous
    Le Noctamplume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *