L’ange

IMG_2729.JPG

 

 

L’ange

 

On cherche un abri

comme un rêve de calice

 

On espère un ami

comme un rappel de matrice

 

un contenant profond qui offrirait son  joug  à notre vide…  sidéral

 

Blotti dans la coupe de tes bras

mon cœur épouserait ta forme

et  la vie redeviendrait nectar !

 

Souvent contre mes épaules

s’adosse une invisible présence

ses ailes sont le berceau

que je n’ai jamais quitté

il regarde mon visage chiffonné

et soutient  la croissance des arbres

 

il souffle son  désir de voir
l’humanité  étreindre la nature d’un amour tutélaire

 

 

.

7 réflexions sur « L’ange »

  1. Bonsoir Carmen. Oui, comme se serait bien de trouver un “abri” humain dans lequel se blottir… Merci pour ce beau texte qui nous fait ressentir ce bonheur. Douce nuit. Bises.

Répondre à louv' Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *