Le mont Fuji

IMG_3757.JPG
 
 
Le mont Fuji
 
J’ai admiré le mont Fuji dans la
mémoire de mes descendants

toi
tu voyages au Pays du soleil levant

J’ai parlé l’anglais telle une langue maternelle
toi
ta patrie est devenue l’Amérique

J’ai cuisiné les mots et éduqué des enfants
toi
tu es l’artiste des mets et tu dresses les plats

Oh mes garçons, mes amours
!

J’ai vu vos aimées
et je les ai reconnues
Je fais des rêves de papier
qui se consument en s’animant

Ombrelles et confettis
Danse du Dragon
et Galop de Cheval


La terre est un manège
où tous les soleils du monde
parfumeront la peau
de mes petits enfants
où toutes les langues
vibreront par leurs voix
et la vie chantera
dans mon corps au centre
et votre sœur absente
avec nous se réjouira
 
.

 

8 réflexions sur « Le mont Fuji »

  1. Bonjour Carmen,
    Ce genre de texte que tu nous fais partager ressemble pour moi à des “formules” de sagesse Boudhistes et je me demande de où tu peux bien détenir ces secrets.

    En est-tu consciente?

    Je te remercie au nom de la communauté

    Bisous et bon Lundi

    Le Noctamplume

  2. C’est vrai Carmen,

    La sagesse s’acquiert par paliers et l’expérience y est pour beaucoup. On peut stagner des années sans plus avancer et tout à coup accéder a un nouveau stade.

    Le yoga aide beaucoup à en découvrir les subtilités et l’ouverture des “chakras” est toute aussi importante.

    Bisous et agréable journée

    Le Noctamplume

  3. C’est très important ce que tu dis en parlant d’espaces intérieurs.

    Les accès à la sagesse, passe par l’entente de tous les organes et les viscères de notre corps.

    Dans la philosophie Bouddhiste,Chaque organe et chaque viscère représente un des animaux que Bouddha à choisi.

    Il est important que chacun d’entre eux dialogue et se reconnaissent en temps que tributaires l’un de l’autre et non pas leader, pour que la paix du corps et de l’esprit soit parfaite.

    Bisous et bonne journée

    Le Noctamplume

  4. Bonsoir Carmen,

    Le mont Fuji et ses volcans font l’objet d’une constante attention. C’est un endroit qui continue d’inspirer certains artistes. Il y aurait tant à dire en observant ce tableau que je trouve très
    original et riche sachant que la calligraphie chinoise se réalise au pinceau sur du papier de riz ou de soie. Ce que tu écris est beau car je vois la vie chanter puisque ton coeur sait si bien
    transmettre cet amour nécessaire à tous. La sagesse ne fuit pas Carmen parce que lorsqu’elle t’atteint elle ne peut que t’enrichir. Tout ce que nous pouvons endurer est incroyable et ce pouvoir
    intérieur nous permet d’affronter et de lutter sans jamais renoncer pour recommencer ce que nous croyons perdu en observant notre chemin avec une certaine sagesse et sérénité même si nous sommes en
    proie à la douleur. Bisous et douce soirée. Corinne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *