Sur des ailes noires

IMG_9436---Copie.JPG

 

 

Sur des ailes noires

 

 

 

 

la vie épelle un nom

 

et l’écho venu du profond

 

pulvérise les strates de l’oubli

 

 

 

le corps est un arbre

 

que l’on sculpte de l’intérieur

 

au concave du cœur

 

alors que coule la sève

 

des plaies extérieures

 

 

 

je suis un peuplier

 

aux scories greffées sur des lames

 

de papier froissé….gribouillé

 

plié….en origamis d’oiseaux

 

jusqu’à ce que rame s’épuise

 

 

 

j’envoie les ailes noires

 

de mon souffle corbeau

 

libérer les stigmates — encre

 

sur la neige d’une pensée —

 

et ressusciter la colombe

 

d’une nouvelle mémoire

 

 

 

.

 

11 réflexions sur « Sur des ailes noires »

  1. Un texte vraiment écrit d’une manière magistrale. Un arbre sculpté de l’intérieur alors qu’à l’extérieur a des plaies..
    De l’arbre au papier on imagine le chemin, tu as écrit une beauté Carmen.

    Douce nuit et bisous d’EvaJoe

  2. Il est certain qu’à ce degré d’écriture, ça peut devenir vertigineux chère Carmen, et son cheminement n’est pas des plus ordinaire.
    Une chose est certaine, c’est que c’est vertigineux également pour le lecteur.
    Les métaphores sont d’une toute beauté et peignent une recherche, d’essence de vie des plus particulières.

    Merci au nom de la communauté

    Bisous et douce nuit
    Le Noctamplume

  3. Merci beaucoup de ton gentil passage sur mon blog Carmen ce qui me donne l’occasion de savourer tes écrits … il m’est parfois difficile d’assimiler mais chaque texte est un parcours de la vie que
    tu sais interpréter à ta manière !!

    Bonne continuation et au plaisr de se lire !

    Amitiés “ch’tis” !
    Nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *