Terre de femme

Terre de femme 

 

 

elle ravit aux fruits l’éclat

qu’ils envoient et gorge

d’une caresse de zibeline

son regard — un faisceau mor-

-doré le peint sur la toile

infinie de ses rêves

 

à fleur de peau ces  spirales

des origines       débobinent

au creux de l’intime   l’arbre

où veille l’enfant     sublime

 

mâle est l’oubli aux étreintes

dérobé               un équilibre

transfuse entre deux natures

 

défaites

 

 

12 réflexions sur « Terre de femme »

    • Merci d’être venu me lire, Alain.
      Ce poème a été accepté par shortEdition et participe au concours d’automne. Hélas, les poèmes primés ne le sont qu’en fonction des réseaux que les auteurs développent…. ce poème n’a donc aucune chance. Je mets le lien vers le poème. ShortEditions ne l’a oas présenté comme je l’ai fait plus haut (ils ont mis des majuscules au début de chaque vers et n’ont pas laissé d’espaces), le poème est donc plus difficile à lire.
      http://short-edition.com/oeuvre/poetik/terre-de-femme

  1. Coucou Carmen,

    Alors le voilà ton joli poème , j’ai lu ce que tu disais à Alain et je me réjouissais pour toi, mais je vois que tu parles de réseau….

    Moi j’ai envoyé chez eux un de mes textes mais j’attends toujours que le comité de lecture m’informe qu’ils ont jeté au panier mon texte, rire ou qu’ils vont le publier. Possible qu’en raison des vacances ce soit plus long.

    Ce texte je l’ai vu sur short et tu as raison il est plus difficile à lire que comme tu nous le présentes ici….

    Alain est un bon auteur de fables que j’apprécie beaucoup et que j’aime lire, j’espère que ceux qui viendront te découvrir reviendront te lire.

    Beau weekend et amicalement

    Eva

    • Je crois bien ne pas avoir répondu à ton com, Eva.
      ShortEditions a refusé les premiers poèmes que j’avais proposés, si bien que je n’ai plus rien envoyé depuis. Quand j’ai lu le poème primé au printemps (il était insignifiant) je n’ai pas pu m’empêcher d’envoyer un mail (correct) où je disais ce que je pensais de leurs choix éditoriaux et du principe de vote. Je comprends qu’un auteur soit satisfait de remporter un prix quelles que soient les méthodes utilisées pour l’obtenir…. et j’étais heureuse pour la gagnante, mais je pensais à ceux qui écrivent mieux et qui se sont trouvés écartés (faute de voix suffisantes). Bon, la personne, charmante, qui m’a répondu, m’a dit que je pourrais retenter ma chance et participer… C’est ce que j’ai fait pour cet automne mais je vois bien que mon poème reste à la traine ! Un ami, qui écrit fort bien et participe dans la catégorie “histoires courtes”, passe son temps devant l’ordi et sur FB pour dire à ses relations de voter pour lui, il envoie un mail pour chaque avancée du score, il rappelle que tout se joue maintenant… (cet été, un autre ami virtuel avait fait de même, il est arrivé à la seconde place). Non, vraiment, je ne veux pas jouer ce jeu !
      Ceci dit, tu peux toujours participer et voir ce que ça donne, tu as peut-être plus de “relations” que moi et tu écris bien et avec maturité, un prix serait mérité !
      Je suis allée sur le blog d’Alain et j’y retournerai. J’aime les fables :).
      Bonne journée, Eva.
      Erin

  2. Bonsoir Carmen
    Enfin me voilà pour te lire, je dois avouer que j’ai un peu de mal avec la poésie 🙂 peut être un peu trop geek, je reviendrais quand même
    Bonne soirée

    • Je ne l’avais pas vu ce commentaire !
      Parfois les mots se combinent de façon à juste réveiller des sensations, des émotions (là, chaque mot doit être à sa place, c’est comme si j’allais les puiser dans l’inconscient pour parvenir à dire quelque chose d’intelligible – mais ça peut paraître hermétique, j’en conviens… parfois ils disent les choses de façon plus spontanée. Je posterai bientôt deux textes en prose, plus simples. Mes fils ne comprennent pas toujours ma poésie, ils ont l’impression que c’est beau mais ont du mal à passer la porte. Je leur dis alors que c’est parce qu’ils l’abordent avec leur cerveau gauche 🙂
      Merci d’être venu, Gibee.

  3. Bonjour Irin… Terre de femme c’est un fort joli titre… car elle est l’avenir de l’homme… je vois côté ShortEdition, déjà proposé mais jamais tenté… Merci pour chez moi, je vous ai retrouvé car votre adresse n’était pas bonne… alpin ou lieu de apln…. Bon W-E… Jill

    • L’homme aussi est l’avenir de la femme. Nous ne sommes rien l’ un sans l’ autre, mais la femme est loin de pouvoir exprimer sur Terre ses vertus féminines, et l’homme ne se permet pas de dévoiler la part féminine qui l’habite. Force et douceur devront apprendre à coexister en chacun de nous ! Tu sais ShortEditions est peut-être un lieu qui ne m’est pas destiné. Merci Jill bill.

  4. Me voici enfin pour découvrir ta poésie que j’apprécie beaucoup!!!
    J’espère que tu pourras un jour être jugée à ta juste valeur, mais je sais que ce n’est pas simple d’être reconnu!!! Par contre je trouve déplorable qu’une edition ne respecte pas la présentation d’un poème, car bien entendu, chaque ponctuation, espace a son importance!!!
    Je ne comprends pas trop non plus ce qu’ils entendent par “dévelloper un réseau”
    Bon en attendant je pense que beaucoup sont encore à l’heure d’été moi aussi 😉
    Je te souhaite une douce journée aux saveurs d’été!!!
    Bisous
    Domi.

    • Merci dimdamdom. Ecrire est une chose, trouver à se faire éditer, dans une maison d’édition ou sur le net est une autre affaire ! L’essentiel pour moi est d’écrire et de publier de temps en temps, même si les livres – dans une petite structure éditoriale – ne bénéficient pas d’une large diffusion. Je préfère l’écriture et les relations sur les blogs, je n’ai pas du tout envie de mettre mon énergie à me vendre…
      Parfois je vais là où on me dit d’aller, je tente le coup sans me faire d’illusions… Bon, d’accord, je pourrais tenter le coup en me disant que ça va marcher, mais je sais, pour l’avoir observé, que les personnes qui accumulent les votes ne cessent d’appeler leurs relations plusieurs fois par jour. Je n’aime pas faire du forcing et un “j’aime” n’a de sens, pour moi, que si les personnes votent, après lecture, pour le poème qu’ils préfèrent vraiment, pas pour le copain.
      Je ne pensais pas non plus qu’on allait changer la présentation de mon poème, j’avais envoyé plusieurs poèmes et c’est celui-là qui a été choisi, alors que d’autres n’avaient pas d’espaces et le fait de leur mettre des majuscules n’aurait pas nuit à la compréhension. La présentation fait partie du poème, elle est porteuse de sens…
      Je vais poster sur mon blog, et pour changer un peu, un ou deux textes en prose. À bientôt dimdamdom. Erin

    • C’est l’image qui me l’a inspirée. Jeunesse, mouvement, énergie… de cet élan (conjugué à l’élan masculin – mais pas étouffé par celui-ci) ne peut venir que le meilleur.
      Grosses bises en retour. Erin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *