Variations d’un soir de mars

IMG_3085.JPG

 

 

Variations d’un soir de mars

 

 

 

1

 

L’arbre froufroutant de chants
salue le duvet du ciel
que l’oeil rouge soulève

 


2

 

La nuit est plaine de couteaux

 

Non, pas la ouate !
Non, pas la haine !

 

La nuit – bleue de couteaux – est pleine
ses lames entaillent l’aube

 

Le jour blême de son champ se vide

 

Au baldaquin du crépuscule pendent des voiles mauves

 

Les poings dans les gouffres suturent l’obscur

 

.

8 réflexions sur « Variations d’un soir de mars »

  1. Tu manies bien les mots surtout lorsque l’on va dans la plaine de couteaux que l’on imagine pleine, c’est exquis , j’aime beaucoup. C’est décalé. Je ne sais pas faire mais j’admire.

    Belle nuit étoilée et bisous

    EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.