Jaune, atmosphère

Surprenante traversée de jour sépia
aux heures saturées d’une brume ocre
Est-ce nous qui traversons l’espace
sirupeux ou lui qui nous transperce ?
Le sentiment d’étrangeté est-il en nous
ou sont-ce les particules de l’air
soudainement devenu plus dense
qui nous pèse — nous soupèse —

Par la force du filtre nous paraissons teintés
par l’atmosphère, nous devenons pareils
à des personnages d’argile, jaunes.
Atmosphère ! Atmosphère !
Serions-nous des corps d’atmosphère ?

Nous sommes d’ici et de maintenant
et le jour est jaune, désespérément jaune…
Faut-il avancer en caressant les murs
qui ne reflètent aucune lumière
ou plonger dans ce bain saumâtre
comme si de rien n’était ?

Une couleur ne peut nous dissoudre
En attendant que l’opacité se dissipe
nous pouvons être une bulle de lumière
dans l’œil d’un jour au ciel champagne !

.
C.P. lundi 16 octobre 2017

11 réflexions au sujet de « Jaune, atmosphère »

  1. Ce devait être vraiment spectaculaire en effet… Et ce sont les fumées des incendies qui vous remontent du Portugal, exactement comme celles des Volcans en éruption en d’autres contrées… Mais plus jaunes et plus chaudes, à cause de la force des vents !

    • Un ciel assez irréel. Quand je suis sortie ce matin, je trouvais tout bizarre avant de réaliser que cela venait des conditions météo. Alors un petit texte m’a permis de photographier ces impressions.

  2. Un jour au ciel champagne » » ..c’est si beau …
    Tu as ce don de transformer des mots en..d’autres qui aggripent notre lecture pour l’attirer vers des contrées insoupçonnées jusque la!!

    • La pensée poétique m’emmène loin. Je me laisse embarquer et je ramène de mes échappées quelques brins de mots, pour ceux qui aiment les lire.
      Amicalement. Carmen

  3. Nous sommes tout à la fois
    d’ici, de maintenant et de nulle part,
    particules mouvantes,
    êtres d’argile pétris par le vent,
    caressant les murs
    et les sentant rivières
    au bout de nos doigts …
    Levons nos vers
    à ton ciel champagne !!!

    Châle-heureuse-aimant : sabine

    • Levons nos vers car le monde a bien besoin d’être salué et de nous voir joyeux ! La poésie est une voie vers l’apaisement… et nos petites voix conjuguées ne sont pas insignifiantes, quelque part elles doivent laisser entendre un chant. Bon week-end, Sabine.

  4. Une couleur ocre qui donnait certainement une atmosphère pesante que tu as su si bien nous dire en mots.

    Cela devait paraître irréel de voir le décor sous cette poussière jaune.

    Douce nuit et bisous d’EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *