La tombe de la fille

 

La tombe de la fille

 

Les forêts, parfois, ouvrent des sentiers qui conduisent à des tombes,

et les jardins des suppliciés deviennent lieux de pèlerinages.

 

Lénard, bandit des grands chemins pourtant converti,

périt violemment tué par le charretier qu’il voulut aider.

Marie, torturée par les chouans, reçoit fleurs et messages,

autour de sa tombe flottent des tissus de prières.

 

Mystère de la souffrance ; déchirure sublime entre deux mondes…

 

Là où la douleur terrestre rejoint les vibrations célestes,

l’infortuné dépose ses offrandes, et l’impensable explose dans le réel.

Homme aux abois, si vulnérable, tu t’abandonnes  à cœur perdu….

La  nécessité d’avancer sur les chemins durcis sous les pas des anciens,

en écoutant le rire du vent vert  qui brouille les nuageuses futaies,

te guide jusqu’à la fontaine des yeux du silence, où tu t’abreuves,

immergeant ton âme dans les noirs desseins d’un avenir incertain.

Vide, tu accroches tes doutes aux bras stratifiés de l’oubli,

tu graves tes dolentes suppliques dans le creuset des douleurs,

et tu déposes tes larmes sur  « la tombe de la fille ».

 

Dans ce temple de verdure à ciel ouvert, une prière païenne…

 

La lune, visage d’opale dans la nuit obsidienne, bouleverse les destins ;

elle signe  alors avec les croix des chemins un acte d’allégeance.

 

 

Carmen P.

(la photo est de Steven L.) 

Tombe de la fille

3 réflexions sur « La tombe de la fille »

  1. Je trouve cet écrit poétique bouleversant ainsi que l’illustration qui l’accompagne. Ce blog est une mine d’or, j’espère que tu l’alimenteras souvent.

  2. Oui, comme le dis Sophie, ton blog est une mine d’or et on y puise le nectar divin de l’instruction intellectuelle.
    Je t’encourage à persévérer et trouver ton monde qui va savoir t’apprécier à ta juste valeur
    Paradoxalement les poètes de talent, on bien du mal à se faire connaître
    Sur le Net, il n’y a pas « trente six moyens »
    Tu cliques sur les liens ami(e)s des blogs que tu connais déjà et ainsi de suite pour découvrir des autres poètes de talent qui sont sensés se mettre en osmose avec toi.
    C’est un moyen sûr et efficace de créer des liens durables.
    Lorsque ton blog commence à être commenté régulièrement, je te conseille s’y tu n’y es pas de t’inscrire en blog « PREMIUM » over-blog et si tu as de bons tags, la blogosphère aura plus de facilité
    à te trouver lorsqu’elle cherche des textes de qualité à apprécier.
    Mon blog est très récent, avant j’écrivais sur mon blog voyages.
    Je rencontre beaucoup de difficultés à le faire connaître, mais les progrès sont croissants de jour en jour, tout en étant conscient que rien n’est jamais acquis.
    Je t’embrasse
    Le Noctamplume

Répondre à Noctamplume Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.