Lune bleue bientôt rousse

lune rousse

 .  

Je t’aime des poèmes  

comme autant de je sème  

pareille à l’abeille

que le pollen enivre  

.

Entre plume laborieuse  

et rêveuse lascive  

j’avance et je plane  

sur feuille éphémère  

.  

Tous les étés d’hier  

se fondent dans la saison  

si belle aux jours vieillis  

patine ô son velours !  

.  

Le chant flûte et ricoche  

sous l’arche du cœur  

en langue des signes

souffle chamane la vie

.

.Carmen P. (Erin)   

 

peinture : Elisabeth Adela Forbes

14 réflexions au sujet de « Lune bleue bientôt rousse »

  1. « Le chant flûte et ricoche
    sous l’arche du coeur
    en langue des signes
    souffle chamane la vie… » DI VIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Merci pour ces mots à vivre et valser, ces mots-monde, ces mots-hirondelles ….Sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *