TUMULUS

Tumulus est le titre de mon dernier recueil de poésie. Il est sorti peu avant Noël, publié par les éditions Bleu d’encre.

En première de couverture un de mes croquis.

En quatrième de couverture, ce poème :

il faut

un brin d’amour

pour que penche l’herbe

sous l’impulsion d’une roulade

quand la joie à l’âme renverse

la terre aux pieds du ciel

et que l’on goûte la vie par le nectar

des fleurs de trèfle

Carmen Pennarun

.

Le livre compte 185 p.

son prix :18€ auquel s’ajoutent les frais d’envoi

pour vous le procurer envoyez moi un mail si vous souhaitez un exemplaire dédicacé.

carmen.pennarun@wanadoo.fr

vous pouvez si vous habitez la Belgique le commander auprès de l’éditeur Claude Donnay

claude.donnay58@gmail.com

vous pouvez l’acquérir à la librairie Wallonie-Bruxelles, rue Quincampoix à Paris, juste derrière le Centre Pompidou, soit en allant sur place, soit en le commandant.

.

VOICI UN PREMIER RETOUR DE LECTURE :

J’ai lu deux fois TUMULUS ( Ed bleu d’encre, 2023) de Carmen Penn Ar Run, pour mieux m’en imprégner. Cet épais recueil est comme un chant intime, une exploration des émotions présentes et passées. « Où se situe ma présence sur la trajectoire de mes désirs fauves? /ni impuissance ni peur/ elle suit le chemin de la confiance et de la bienveillance/je pose l’émotion sur la barre haute(…) ». Il me semble tenir à la fois du « journal », de fragments de mémoires et de creuset pour les souvenirs engrangés, souvenirs d’enfance et d’autres plus récents. Le langage est clair et doux même pour aborder les choses graves. L’on perçoit une communion véritable avec une contrée, celle qui est faite de sable blanc, d’ajoncs, de fougères, de mystère et de pierres ( la Bretagne), ainsi que les connexions essentielles et l’empathie qui relient l’auteure à la nature, aux arbres en particulier. « C’est ainsi que je me laisse surprendre par une lumière qui met en valeur un arbre. Un seul. Pourquoi celui-là, aujourd’hui ?(…)Il devient l’unique objet de ma visite et je lui accorde, avec gratitude, quelques instants de présence immobile. Nous sommes deux êtres un temps enracinés côte à côte ».

Martine Rouhart

5 réflexions sur « TUMULUS »

    • Laissons-nous enchanter par la nature. Pour moi, c’est la terre de Bretagne qui m’inspire, mais les autres régions ont aussi leur charme.
      J’espère que ce livre va rencontrer des lecteurs, je ne l’ai pas édité seule, un éditeur m’a fait confiance, alors je croise les doigts !

    • Je continue, tant que je suis inspirée et que mes écrits ne se répètent pas, ne tournent pas en rond. Ils doivent apporter quelque chose de nouveau, m’étonner à chaque fois, me faire avancer en écriture (et sans doute en moi-même). En mars 2023 j’avais sorti un recueil, « Evohé ! Evohé ! », lui aussi parlait de la nature, mais il est fort différent de Tumulus. L’un est centré sur l’écoute de la nature (il est tout en légèreté), l’autre creuse les mémoires enfouies dans la nature et dans nos vies.
      « la clef trouve la serrure
      dans la verticalité de l’instant
      quand un point fixe de l’horizon
      transperce la brume des apparences
      et vient heurter la conscience »
      Belle soirée, Martine.

  1. Bonjour Carmen,

    Je ne doute pas que ton recueil trouvera sans problème un public amoureux des beaux textes.
    Je lui souhaite un succès mérité.
    Meilleurs vœux pour 2024!
    Bien amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *